Structure du complément du nom

Le complément du nom est souvent lié au nom par une préposition. Il s'agit le plus souvent de de (d', des, du) :
une assiette de Sèvres ; un jour d'automne ; les jouets des enfants ; l'aîné du groupe
Mais cela peut être aussi :
  • à :
    une cuillère à soupe
  • contre :
    un abri contre le vent
  • en :
    une assiette en porcelaine
  • pour :
    des romans pour adolescents
  • sur :
    une vue sur la mer
Le complément peut être en apposition au nom, après une virgule. Il s'apparente alors à une incise :
Je te présente Lara, ma cousine.
Marc, mon ami d'enfance, s'est installé au Pérou.
Le complément en apposition peut également suivre directement le nom, sans préposition ni virgule. Il s'apparente alors à un adjectif :
une tarte maison
des bombes aérosols
Attention à ne pas confondre le complément du nom et le complément circonstanciel :
Il lui a acheté un sachet de bonbons. (complément du nom)
Il lui a rempli son sachet de bonbons. (complément circonstanciel)
Certaines phrases sont ambiguës :
Il a rempli les pots de fleurs peut signifier « Il a rempli les pots avec des fleurs » (complément circonstanciel) ou bien « Il a rempli les pots où poussent les fleurs » (complément du nom).
Grammaire
Classes grammaticales
Accords
Orthographe
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020