Structure du complément du nom

Le complément du nom est souvent lié au nom par une préposition. Il s'agit le plus souvent de de (d', des, du) :
une assiette de Sèvres ; un jour d'automne ; les jouets des enfants ; l'aîné du groupe
Mais cela peut être aussi :
  • à :
    une cuillère à soupe
  • contre :
    un abri contre le vent
  • en :
    une assiette en porcelaine
  • pour :
    des romans pour adolescents
  • sur :
    une vue sur la mer
Le complément peut être en apposition au nom, après une virgule. Il s'apparente alors à une incise :
Je te présente Lara, ma cousine.
Marc, mon ami d'enfance, s'est installé au Pérou.
Le complément en apposition peut également suivre directement le nom, sans préposition ni virgule. Il s'apparente alors à un adjectif :
une tarte maison
des bombes aérosols
Attention à ne pas confondre le complément du nom et le complément circonstanciel :
Il lui a acheté un sachet de bonbons. (complément du nom)
Il lui a rempli son sachet de bonbons. (complément circonstanciel)
Certaines phrases sont ambiguës :
Il a rempli les pots de fleurs peut signifier « Il a rempli les pots avec des fleurs » (complément circonstanciel) ou bien « Il a rempli les pots où poussent les fleurs » (complément du nom).
Grammaire
Classes grammaticales
Accords
Orthographe
Sous toutes les coutures Se mettre sur son trente et un Se mettre sur son trente et un

Voilà une expression apparemment transparente mais qui révèle des trésors d’opacité.

Marcelle Ratafia 05/03/2021