Pronoms relatifs

Qu'est-ce qu'un pronom relatif ?

Un pronom relatif permet d'introduire une proposition subordonnée :
Quand me rendras-tu le livre que je t'ai prêté ?
C'était l'année j'ai acheté ma première voiture.
Qui ne risque rien n'a rien.
La proposition subordonnée ainsi introduite est appelée proposition subordonnée relative.
On distingue deux catégories de pronoms relatifs :
  • les pronoms relatifs définis, qui ont un antécédent (qui, que, quoi, dont, , lequel, auquel, duquel) ;
  • les pronoms relatifs indéfinis, qui n'ont pas d'antécédent (qui, quiconque, quoi que, où que).

Pronoms relatifs définis

Un pronom relatif défini établit un lien entre un mot ou un groupe de mots qu'il représente, appelé antécédent, et une proposition subordonnée. Les pronoms relatifs définis sont qui, que, quoi, dont, , lequel et ses formes contractées auquel et duquel.
L'antécédent du pronom relatif défini est généralement un groupe nominal :
Le roman que tu as écrit est passionnant.
Cependant, le pronom relatif peut également remplacer :
  • un pronom :
    Vous qui êtes si intelligents, connaissez-vous la réponse ?
    C'est ce à quoi je pensais.
  • un adverbe de lieu :
    Pose ça là où il y a de la place.
  • une proposition :
    Je fais du sport régulièrement, sans quoi je prends du poids.
Il est préférable de faire suivre immédiatement l'antécédent du pronom relatif, sous peine de créer des ambiguïtés :
C'est la voiture de ma grand-mère qui est en piteux état.
(Est-ce la voiture ou ma grand-mère qui est en piteux état ?)

qui

Le pronom relatif qui s'emploie en fonction sujet de la subordonnée et peut alors désigner une personne, un animal, une chose ou un concept ; il ne varie ni en genre ni en nombre :
l'agent qui nous a interpellés
le chien qui traverse la rue
la chaise qui est bancale
les papiers qui sont sur le bureau
Le verbe de la subordonnée introduite par qui s'accorde généralement avec l'antécédent, y compris lorsque l'antécédent est un pronom personnel :
toi qui as de l'expérience et non *toi qui a
C'est nous qui l'avons fait. et non *C'est nous qui l'ont fait
Les quelques cas particuliers sont décrits dans le chapitre sur l'accord du verbe dans une subordonnée introduite par qui.
Qui ne s'élide pas dans la langue soignée. On écrira :
C'est lui qui a tout mangé et non *C'est lui qu'a tout mangé.
Qui s'emploie aussi après une préposition ; il ne peut alors désigner que des êtres animés :
la fille à qui il parle
l'adversaire contre qui j'ai perdu
Lequel peut s'employer à la place de qui après n'importe quelle préposition :
la chanteuse à qui il a écrit = la chanteuse à laquelle il a écrit
l'adversaire contre qui il se bat = l'adversaire contre lequel il se bat
À la place de de qui, on peut aussi employer dont :
l'homme de qui je suis amoureuse = l'homme dont je suis amoureuse
Après la préposition parmi, l'emploi de qui est fautif. On emploie obligatoirement lesquels ou lesquelles :
les gens parmi lesquels j'ai grandi et non *parmi qui j'ai grandi
Dans certains cas, qui peut s'employer sans antécédent ; c'est alors un pronom relatif indéfini :
Qui vivra verra.
Invite qui tu veux.
Qui est aussi un pronom interrogatif :
Qui a fait ça ?
Dis-moi qui a fait ça.

que

Que s'emploie surtout dans des fonctions de complément d'objet direct ou de complément circonstanciel de la proposition subordonnée ; il ne varie ni en genre ni en nombre :
le garagiste que j'ai contacté
la confidence que tu m'as faite
les affaires que je t'ai prêtées
Cela fait cinq ans que je ne l'ai pas vu.
On trouve aussi que en fonction d'attribut :
Impressionné que j'étais, je n'ai pas osé lui parler.
Que s'élide en qu' devant une voyelle ou un h muet :
les affaires qu'il m'a données
les appartements qu'habitent mes cousins
Le participe passé des verbes transitifs directs employés avec l'auxiliaire avoir s'accorde avec le complément d'objet direct lorsque celui-ci est placé avant lui. Le pronom relatif COD que étant toujours placé avant le participe passé de la proposition subordonnée, le participe s'accorde donc toujours en genre et en nombre avec que, qui est de même genre et de même nombre que son antécédent :
les amis que tu as invités
la décision qu'il a prise
Que est aussi un pronom interrogatif :
Que veux-tu ?
J'ignore ce que tu veux.

quoi

Le pronom quoi apparaît uniquement après une préposition. Il peut désigner une chose ou un concept, et son antécédent est généralement un pronom neutre (ce, quelque chose…) :
Voilà ce pour quoi je me bats.
As-tu quelque chose avec quoi bloquer la porte ?
Quoi peut aussi reprendre l'idée exprimée dans la proposition principale :
Il a payé, après quoi il est sorti.
Lorsque l'antécédent n'est ni un pronom neutre, ni une proposition, l'emploi de lequel est beaucoup plus fréquent :
Voilà la cause pour laquelle je me bats.
As-tu un objet avec lequel bloquer la porte ?
L'emploi de quoi reste toutefois possible :
Voilà la cause pour quoi je me bats.
As-tu un objet avec quoi bloquer la porte ?
À la place de de quoi, on emploie plus souvent dont :
C'est ce de quoi il retourne. → C'est ce dont il retourne.
Quoi est aussi un pronom interrogatif :
À quoi penses-tu ?
Je me demande de quoi ils parlent.

dont

Dont reprend un groupe nominal précédé de la préposition de ; c'est l'équivalent de de qui, de quoi, duquel ou d'où :
l'homme dont je suis amoureuse = l'homme de qui je suis amoureuse ou l'homme duquel je suis amoureuse
ce dont il retourne = ce de quoi il retourne
le pays dont je suis originaire = le pays d'où je suis originaire ou le pays duquel je suis originaire
Du fait de ce de sous-entendu dans dont, on ne peut pas employer dont lorsque l'antécédent est lui-même déjà introduit par la préposition de, sous peine de redondance. On ne dira donc pas :
*C'est de ce modèle dont on m'a parlé.
Mais :
C'est ce modèle dont on m'a parlé.
ou :
C'est de ce modèle qu'on m'a parlé.
Pour la même raison, on ne peut pas employer de déterminant possessif dans la subordonnée relative introduite par dont, car le possessif sous-entend lui aussi un de (sa chambre = la chambre de Paul). On ne dira donc pas :
*J'aime beaucoup cet humoriste dont nous avons vu son spectacle.
Mais :
J'aime beaucoup cet humoriste dont nous avons vu le spectacle.
On emploie obligatoirement de qui ou duquel lorsque dont est complément d'un groupe nominal déjà précédé d'une préposition :
l'ami dans la villa duquel je passe mes vacances ou l'ami dans la villa de qui je passe mes vacances
et non :
*l'ami dans la villa dont je passe mes vacances
Le pronom dont peut désigner une personne, un animal, une chose, un concept. Il s'emploie en fonction de complément :
  • du nom :
    le sujet dont nous débattons
  • du pronom :
    ce dont je voulais te parler
  • de l'adjectif :
    cette œuvre, dont je suis assez fier
  • du verbe :
    elle dont tout le monde dit du bien
  • d'agent :
    la femme dont il est aimé
Dont ne varie ni en genre ni en nombre :
le chat dont on m'a confié la garde
la gentillesse dont elle fait preuve
les gadgets dont je suis l'inventeur
les personnes dont tu m'as parlé
Dont a de multiples valeurs. Il peut indiquer :
  • la possession :
    les personnes dont les maisons ont été sinistrées
  • la relation :
    les enfants dont je suis la nourrice
  • l'origine, la provenance :
    les mines dont on extrait les diamants
    le milieu dont il est issu
  • la cause :
    la maladie dont il est mort
  • la manière :
    la façon dont elle gère son département
  • le moyen :
    le papier dont il enveloppe le vase
  • la partie d'un tout :
    tous mes collègues, dont Jean

Le pronom s'emploie en fonction de complément circonstanciel de lieu ; il peut désigner :
  • un lieu :
    les étagères sont rangés les livres
    le pays d' il vient
  • un état :
    dans l'état je suis
  • un moment :
    l'hiver il a fait si froid
    dès l'instant je l'ai vu
Avec un nom de lieu introduit par de, on peut employer dont plutôt que d'où :
la ville d' je viens = la ville dont je viens
Quel que soit l'antécédent, on peut presque toujours remplacer par une préposition suivie de lequel :
le pays je vis → le pays dans lequel je vis
l'hiver il a fait si froid → l'hiver pendant lequel il a fait si froid
est invariable en genre et en nombre :
la région il s'est installé
les différents pays nous sommes allés
ne peut être précédé à la fois de l'adverbe et d'une autre préposition (de, par…). On écrit donc :
par où nous sommes passés et non *par là où nous sommes passés
d'où nous venons et non *de là où nous venons
Avec c'est là et c'est à, il faut employer que et non  :
C'est là que je vis.
C'est à Barcelone qu'ils se sont rencontrés.
peut être aussi un pronom interrogatif :
sont mes lunettes ?
Je ne sais pas sont mes lunettes.
Il ne faut pas confondre le pronom relatif , qui s'écrit avec un accent, avec la conjonction de coordination ou, qui s'écrit sans accent :
  • sans accent, ou indique un choix ; on peut le remplacer par ou bien :
    Je poserai la question à Tom ou (bien) à Adrien.
    A-t-il sorti le chien ou (bien) a-t-il oublié ?
  • avec un accent, fait référence à un lieu, un état, un moment ; on ne peut pas le remplacer par ou bien :
    vas-tu ? ( *Où bien vas-tu ?)
    Dans l'état il est, il ne viendra pas. ( *Dans l'état où bien il est…)

lequel, auquel, duquel

Le pronom lequel s'emploie presque toujours après une préposition. Il peut désigner une personne, un animal ou une chose :
le client contre lequel il s'est mis en colère
le cheval avec lequel il a gagné la course
le groupe dans lequel il travaille
Dans la langue littéraire ou juridique, lequel s'emploie parfois en fonction sujet à la place de qui :
Il se rendit chez le sorcier, lequel lui fournit la potion magique.
La somme sera empruntée pour une certaine durée, laquelle ne peut excéder vingt ans.
Contrairement aux autres pronoms relatifs définis, lequel varie en genre et en nombre :
le groupe pour lequel je travaille
la personne à laquelle je pense
les pays dans lesquels elle s'est rendue
les années durant lesquelles j'ai voyagé
Précédés de la préposition à, lequel, lesquels, lesquelles se contractent en auquel, auxquels, auxquelles :
le film auquel je me réfère
les animaux auxquels on a administré le vaccin
les chanteuses auxquelles je pense
Précédés de la préposition de, ils se contractent en duquel, desquels, desquelles :
le cadre au sein duquel nous travaillons
des éléments à propos desquels nous souhaiterions plus d'informations
des manifestations au cours desquelles il y a eu des blessés
Laquelle ne se contracte pas :
l'entreprise à laquelle je téléphone
la cousine de laquelle je suis la plus proche
Après la préposition de, on emploie plus souvent dont :
les enfants desquels j'ai la garde = les enfants dont j'ai la garde
Lorsque l'antécédent est une personne, on peut remplacer lequel par qui, sauf avec la préposition parmi :
la Canadienne avec laquelle je corresponds = la Canadienne avec qui je corresponds
les gens parmi lesquels j'ai grandi et non *les gens parmi qui j'ai grandi
Lorsque l'antécédent est un complément de lieu, on peut remplacer lequel et la préposition qui le précède par  :
l'appartement dans lequel je vis → l'appartement je vis
Lequel, auquel, duquel peuvent être aussi :
  • des pronoms interrogatifs :
    Auxquels de ses collègues fait-elle vraiment confiance ?
  • des adjectifs relatifs :
    Il a écrit un roman historique, lequel roman s'est bien vendu.

Pronoms relatifs indéfinis

Contrairement aux pronoms relatifs définis, les pronoms relatifs indéfinis n'ont pas d'antécédent. Les êtres ou choses auxquels ils réfèrent ne sont pas précisés. qui, quiconque, quoi que et où que.

qui

Le pronom relatif indéfini qui est synonyme de celui qui, celle qui, ceux qui, celles qui. Il peut être sujet ou complément d'objet :
Qui vivra verra.
Invite qui tu veux.
Avec qui, l'accord se fait à la 3e personne du masculin singulier :
Qui vole un œuf vole un bœuf.
Qui est éméché ne devrait pas conduire.
Les adjectifs et participes passés s'accordent au féminin uniquement lorsque qui fait clairement référence à une femme :
Qui a allaité son enfant est bien placée pour me comprendre.
En corrélation avec que et suivi du subjonctif, qui marque la concession :
Qui que vous soyez, vous devez fournir une autorisation.
Qui s'emploie également de façon neutre dans les expressions qui plus est, qui mieux est, qui pis est, voilà qui :
C'est une très jolie plante. Qui plus est, elle demande peu d'entretien.
Voilà qui devrait vous plaire.
Qui peut s'employer avec un antécédent ; c'est alors un pronom relatif défini :
C'est une montre qui n'a jamais fonctionné.
Demande à qui tu veux.
Qui est aussi un pronom interrogatif :
Qui a fait ça ?
Dis-moi qui a fait ça.

quiconque

Quiconque signifie « toute personne qui ». Il peut être sujet ou complément d'objet :
Quiconque a un peu voyagé sait cela.
Ils auraient éliminé quiconque les eût gênés.
Avec quiconque, l'accord se fait à la 3e personne du masculin singulier :
Quiconque aime la bonne chère sera comblé à sa table.
Les adjectifs et participes passés s'accordent au féminin uniquement lorsque quiconque fait clairement référence à une femme :
Quiconque a été élue reine de beauté connaît bien cette gloire.
Quiconque est aussi un pronom indéfini qui signifie « n'importe qui » ou « personne », et n'introduit pas de relative :
Il est aussi malin que quiconque.
J'ai agi sans en faire part à quiconque.

quoi que

La locution pronominale quoi que signifie « quel que soit ce que » et a une valeur concessive. Elle est toujours suivie du subjonctif :
Quoi que je fasse, il trouve toujours à redire.
Quoi qu'il en soit, c'est un grand champion.
Quoi que ce soit signifie « n'importe quoi », « tout » :
Si tu as besoin de quoi que ce soit, dis-le.
Attention à ne pas confondre quoi que et la conjonction quoique, qui introduit :
  • soit une proposition circonstancielle d'opposition ou de concession :
    Il avait froid quoiqu'il fît grand soleil.
  • soit une objection :
    C'est beau, quoique très cher.
    Contrairement à quoi que, quoique peut être remplacé par bien que :
    Quoi que je dise, elle ne m'écoute pas →  *Bien que je dise, elle ne m'écoute pas.
    Quoiqu'il soit un bon écrivain, il fait beaucoup de fautes d'orthographe → Bien qu'il soit un bon écrivain, il fait beaucoup de fautes d'orthographe.

où que

La locution pronominale où que signifie « en quelque lieu que ». Elle est toujours suivie du subjonctif :
Où que tu sois, tu sèmes toujours la pagaille.
Nous l'accueillerons, d'où qu'il vienne.
Grammaire
Classes grammaticales
Accords
Orthographe
Le mot du jour Patience, patients ! Patience, patients !

Le patient, la patiente a toutes les raisons d’être impatiente.

Aurore Vincenti 13/05/2020