Accent grave

L'accent grave se place sur le e pour indiquer un son ouvert. Le è se rencontre surtout avant une syllabe qui contient un e muet :
abrège, opère, dernière, litière, chement, thème
La graphie traditionnelle de certains mots va à l'encontre de la logique ou de la prononciation. Ainsi, le futur et le conditionnel présent des verbes du type céder s'écrivent traditionnellement avec un é alors qu'ils se prononcent comme s'ils s'écrivaient avec un è :
je céderai, je considérerai
Il en va de même pour les inversions interrogatives à la première personne du singulier :
osé-je, dussé-je
Enfin, le mot séneçon échappe à la règle générale d'accentuation.
Les Rectifications de l'orthographe de 1990 préconisent d'accentuer sur le modèle de semer le futur et le conditionnel présent des verbes du type céder :
je cèderai, je cèderais ; j'allègerai, j'allègerais ; j'altèrerai, j'altèrerais ; je considèrerai, je considèrerais
De même, les inversions interrogatives avec è sont admises :
osè-je, dussè-je
Enfin séneçon peut s'écrire sèneçon.
L'accent grave est également employé sur le a final des mots à, çà (dans la locution çà et là), deçà, déjà, delà, holà, , voilà, et sur le u de .
Grammaire
Classes grammaticales
Qu'est-ce qu'une classe grammaticale ?
Accords
Qu'est-ce que l'accord ?
Orthographe
Qu'est-ce que l'orthographe ?
Tréma
Cédille
Tilde
Toponymes
Drôles d'expressions C’est la quadrature du cercle C’est la quadrature du cercle

Cette expression est utilisée pour désigner un problème dont on sait par avance, parce que cela a été dûment démontré, qu’il n’a pas de solution.

Étienne Klein 22/09/2021