h aspiré et h muet

h aspiré

Le h dit aspiré du français moderne ne correspond pas à une aspiration mais sert simplement à maintenir un hiatus (succession de deux sons vocaliques) en empêchant la liaison et l'élision. La majorité des mots français commençant par un h se prononcent avec un h aspiré :
un héros ; des haricots ; c'est honteux
Le véritable h aspiré, avec prononciation de l'aspiration, a été introduit en français avec des mots d'origine germanique (hardi, haubert), arabe (harem, henné), espagnole (habanera, hâbleur) et plus rarement japonaise (hara-kiri). Il a disparu du français de Paris dès le xvie siècle, mais subsiste encore dans certaines régions et parfois dans certaines interjections (hé ! holà ! hum !).

h muet

Le h muet est un signe graphique qui n'a aucune influence sur la prononciation. Il peut se trouver au début ou à l'intérieur d'un mot :
habitation, bonheur, exhiber
Lorsqu'un mot commence par un h muet, on fait la liaison avec le mot précédent, et l'élision est possible :
un homme [œ̃nɔm] ; des hommes [dezɔm] ; l'homme [lɔm]
L'oubli du h aspiré constitue une faute de plus en plus courante mais c'est aussi une source de calembours :
les héros prononcé [lezero]
Grammaire
Classes grammaticales
Accords
Orthographe
Les mots du bitume Miskine, Miskina Miskine, Miskina

n. et adj. : « pauvre, faible »

16/02/2020