Email catcher
Grammaire | Classes grammaticales | Déterminants | Déterminants indéfinis

Déterminants indéfinis

Qu'est-ce qu'un déterminant indéfini ?

Le déterminant indéfini peut être un mot simple ou une locution. Il accompagne un nom pour exprimer :
  • une quantité nulle (aucun, nul, pas un) :
    Je n'ai aucune envie d'aller travailler.
    Nul être humain n'a jamais gravi cette montagne.
    Pas un jour ne se passe sans qu'il ne m'appelle.
  • un nombre indéfini ou la présence de plusieurs éléments (certains, divers, différents, plusieurs, plus d'un, quelques…) :
    Certains jours, tout va bien.
    Je te l'ai dit plusieurs fois.
  • une quantité totale dont les éléments sont considérés séparément (chaque, tout, n'importe quel) :
    Ils vont au cinéma chaque mercredi.
    Tout être humain a droit au bonheur.
    N'importe quel outil fera l'affaire.
  • une quantité totale dont les éléments sont considérés dans leur globalité (tout) :
    Ils vont au cinéma tous les mercredis.
    Tous les êtres humains ont droit au bonheur.
  • l'indétermination d'un être ou d'une chose (certain, un quelconque, quelque, je ne sais quel…) :
    Elle travaille certains dimanches.
    Il a lu ça dans je ne sais quel journal.
  • une ressemblance (même) :
    Nous avons la même montre.
  • une différence (autre) :
    Je vais acheter un autre sac.
  • une indétermination non précisée (tel) :
    Je l'ai rencontrée à telle date.
Les sont également des déterminants indéfinis.

aucun (déterminant indéfini)

Emploi

Dans une phrase exprimant le doute, l'interrogation ou la comparaison, est l'équivalent de un, quelque :
Je doute qu'il trouve aucun objet intéressant dans cette brocante. (= qu'il y trouve un/quelque objet intéressant)
Voyez-vous aucun inconvénient à cette solution ? (= y voyez-vous un/quelque inconvénient ?)
Dans les autres types de phrases, aucun a le sens de nul, pas un. Il s'emploie toujours avec les adverbes ne, ne… plus, ne… jamais :
Il n'a trouvé aucun objet intéressant dans cette brocante.
Je n'y vois plus aucun inconvénient.
Ne me dérangez en aucun cas.
Aucun peut aussi s'employer avec la préposition  :
Je vous dis cela sans aucune hypocrisie.
Dans la langue soutenue ou littéraire, il peut alors être placé après le nom :
Je vous dis cela sans hypocrisie aucune.
En coordination, aucun s'emploie avec ni et non avec et.
On ne dira pas *Je ne possède aucun dictionnaire et aucune encyclopédie mais Je ne possède aucun dictionnaire ni aucune encyclopédie.
Aucun peut aussi être un  :
Aucun de mes amis ne fume.
De tous mes collègues, aucun n'a d'enfant.

Accord

Aucun s'accorde en genre avec le nom qu'il détermine :
Il n'a aucun argument, aucune raison à nous donner.
On ne l'emploie au pluriel que devant des noms qui n'ont pas de singulier :
aucuns frais ; aucunes funérailles
Lorsque plusieurs sujets sont précédés de aucun, le verbe s'accorde uniquement avec le dernier sujet :
Aucune radio, aucune télévision, aucun journal n'est censuré.

autre (déterminant indéfini)

Emplois

Le déterminant indéfini sert à distinguer l'être ou l'objet désigné par le nom qu'il accompagne d'un être ou d'un objet de même nature, mais distinct. Il est presque toujours précédé d'un autre déterminant :
Je ne vous parle pas de Baptiste, mais de mon autre frère.
Elle a un autre entretien d'embauche demain.
Quelle autre solution avait-il ?
Autre peut être coordonné à un(e) par les conjonctions et ou ou :
Qu'il choisisse l'une ou l'autre possibilité, ça ne fera pas grande différence.
L'une et l'autre possibilités sont intéressantes.
Quand il signifie différent, autre est un  ; il est alors placé après le nom auquel il se rapporte :
C'est un paysage autre que ceux auxquels je suis habitué.
Il peut aussi se rapporter à un , qu'il qualifie :
Elle est tout autre depuis son opération.
Un autre ou l'autre est un pronom :
J'avais déjà un mixeur, mais on m'en a offert un autre.
L'autre est parti, mais celui-ci est resté.

Accord

Autre s'accorde en nombre avec le nom qu'il détermine, mais il a la même forme au masculin et au féminin :
Je voudrais un autre soda et une autre glace.
Je cherche d'autres exemples.
Autre que, sans autre et autre chose sont toujours au singulier :
Il n'a pas réalisé d'autre film que celui-là.
Il m'a dit cela sans autre précision.
Parlons d'autre chose.
Dans certaines grammaires, autre est classé parmi les adjectifs et non parmi les déterminants.

certain (déterminant indéfini)

Emploi

Employé sans article et au pluriel, signifie quelques-uns parmi d'autres :
Certains jours, on n'a pas envie de travailler.
Certaines personnes auraient bien besoin d'un dictionnaire.
On rencontre certain au singulier et sans article uniquement dans la langue littéraire. Il indique alors qu'on ne veut pas spécifier de quoi il s'agit :
Seil-Kor plaça au pied de la pente abrupte certaine mixture promptement composée avec des pierres crayeuses et de l'eau. (Raymond Roussel, Impressions d'Afrique)
Précédé de l'article indéfini un, certain indique que le nom qu'il détermine est difficile à mesurer, à quantifier ou à préciser :
Il y avait là un certain nombre de gens.
Il faut un certain courage pour parler comme il l'a fait.
C'est un homme d'un certain âge.
Une certaine nuit de novembre.
Devant un nom propre, un certain exprime le fait que l'on ne connaît pas ou que l'on feint de ne pas connaître cette personne :
On m'a demandé si je connaissais un certain Victor.
Savez-vous qui était alors préfet de la Seine ? Un certain baron Haussmann
C'est parfois une marque de dédain :
Qui est-ce ? — Un certain M. Lepitre, qui ne raconte que des inepties.
Certain est parfois  ; il est alors employé comme un ou comme une placée après le nom auquel elle se rapporte et signifie sûr :
Nous sommes certains de réussir.
Il se moque de nous, c'est une chose certaine.
Certain peut aussi être un pronom :
Certains disent qu'elle est trop sévère.

Accord

Certain s'accorde en genre et en nombre avec le nom qu'il détermine :
une certaine soirée de septembre
certains hommes ; certaines femmes

chaque

Emploi

indique que l'être ou la chose qu'il détermine fait partie d'un ensemble :
Chaque enfant doit être accompagné d'un adulte.
Je pleure chaque fois que je regarde ce film.
L'emploi de chaque avec un pluriel pour marquer la périodicité est familier. On évitera donc de dire :
chaque dix minutes ; chaque trois jours
On dira plutôt :
toutes les dix minutes ; tous les trois jours
L'emploi de chaque comme est également familier. On évitera donc de dire :
Ces cravates coûtent trente euros chaque.
On dira plutôt :
Ces cravates coûtent trente euros chacune.

Accord

Chaque est toujours au singulier :
Chaque matin, je fais quelques étirements.
J'examinerai chaque option séparément.
Après deux sujets non coordonnés précédés de chaque, on met plutôt le verbe au singulier :
Chaque homme, chaque femme a ses particularités.
Si les sujets sont coordonnés, le verbe se met indifféremment au pluriel ou au singulier :
Chaque officier et chaque soldat feront leur devoir ou fera son devoir.

maint

Emploi

ne s'emploie plus que dans le registre littéraire et dans certaines locutions ; il exprime une quantité élevée (« beaucoup de ») et imprécise :
Maintes personnes m'ont témoigné leur soutien.
Je lui ai téléphoné à maintes reprises.
Nous avons fait ce trajet maintes fois.

Accord

Maint s'accorde en genre avec le nom qu'il détermine. On peut le mettre indifféremment au singulier ou au pluriel :
Il est abîmé en maint(s) endroit(s).
Je vous l'ai dit à mainte(s) reprise(s).
Dans l'expression maintes et maintes fois, mainte est toujours au pluriel.

n'importe quel

Emploi

N'importe quel exprime l'indétermination :
Elle est capable de parler de n'importe quel sujet.
Donnez-moi n'importe quelle chambre, sauf la numéro 13.
Il ne faut pas manger n'importe quels champignons.

Accord

La forme verbale n'importe est invariable, mais quel s'accorde en genre et en nombre avec le nom déterminé :
Il irait voir n'importe quel film avec Bruce Willis.
Vous pouvez venir à n'importe quelle heure.
N'importe quels vêtements feront l'affaire.
Je ne peux pas travailler dans n'importe quelles circonstances.

nul

Emploi

Le déterminant indéfini signifie pas un, aucun. Il s'accompagne presque toujours de l'adverbe ou de la préposition  :
Je n'ai nul besoin d'un nouveau téléphone.
Nul être humain n'a jamais marché sur Jupiter.
Nulle part ailleurs je n'ai été si bien reçu.
Nous réussirons, sans nul doute.
Nul est parfois un  ; il est alors employé comme attribut ou comme épithète placée après le nom qu'elle qualifie et signifie qui ne vaut rien :
Cet acteur est nul.
Il fait des films nuls.
Nul peut aussi être un . Il signifie alors personne :
Nul n'est censé ignorer la loi.

Accord

Nul s'accorde en genre avec le nom qu'il détermine :
Je n'ai nul besoin, nulle envie d'y aller.
Mais, comme aucun, il s'emploie uniquement au singulier, sauf lorsqu'il détermine un nom qui n'a pas de singulier :
N'engageons nuls frais inutiles.
Nulles fiançailles n'ont été si minutieusement organisées que les leurs.
Lorsque nul précède plusieurs noms, le verbe s'accorde uniquement avec le dernier de ces noms :
Nul organisme, nulle association n'est habilitée à faire cela.
Lorsqu'il est suivi du pronom autre, nul s'accorde avec le nom que remplace autre :
Nous avons visité un musée semblable à nul autre. (= à nul autre musée)
Cette fleur ne ressemble à nulle autre. (= à nulle autre fleur)
Dans l'expression à nul autre pareil, nul s'accorde uniquement en genre avec le nom que remplace le pronom autre. L'adjectif pareil, lui, s'accorde en genre et en nombre avec le nom que remplace autre :
Il possède des pierres précieuses à nulle autre pareilles. (= pareilles à nulle autre pierre précieuse)
Si le nom repris par le pronom autre ne s'emploie qu'au pluriel, nul et autre s'accordent alors en nombre :
Ils ont eu des fiançailles à nulles autres pareilles. (= pareilles à nulles autres fiançailles)

quelconque

Emploi

Le déterminant indéfini un quelconque se place avant le nom qu'il détermine et signifie n'importe quel :
Avez-vous vu un quelconque individu entrer dans ce bâtiment ?

Accord

Quelconque a la même forme au masculin et au féminin :
Je dois trouver un quelconque sujet, une quelconque idée.
Il s'accorde en nombre avec le nom qu'il détermine :
Avez-vous de quelconques projets, de quelconques perspectives pour les prochaines vacances ?
Quelconque est parfois adjectif qualificatif ; il est alors toujours placé après le nom qu'il qualifie et signifie banal :
Ce chanteur a une voix quelconque.
Il peut être employé comme attribut :
Sa voix est tout à fait quelconque.

quelque

Emploi de quelque(s)

Lorsqu'il est employé au singulier, exprime l'indétermination. Il signifie un, certain, un peu de :
Nous avons vécu quelque temps en Bretagne.
J'ai eu quelque peine à la suivre.
Quelque charlatan lui a vendu un élixir de jouvence.
Lorsqu'il est employé au pluriel, quelques signifie un petit nombre de :
J'ai corrigé quelques fautes d'orthographe.
Ce tableau coûte cent euros et quelques. (sous-entendu : et quelques euros)
Suivi du subjonctif, au singulier ou au pluriel, quelque peut aussi exprimer la . Il signifie alors quel que soit :
Sur quelque sujet que porte la conversation, il veut toujours avoir le dernier mot.
Quelques bêtises qu'il ait pu faire, je lui garde ma confiance.
Hormis dans quelqu'un et quelqu'une, quelque ne s' jamais :
Aurais-tu quelque autre conseil à me donner ?
Il ne faut pas confondre quelque, suivi d'un ou d'un , avec quel… que, en deux mots, qui est toujours immédiatement suivi d'un verbe au subjonctif ou d'un  :
Quel que soit son choix, je l'approuverai.
Tout escroc, quel qu'il soit, sera poursuivi.

Accord de quelque(s)

Dans l'expression à valeur concessive quelque… que/qui, le déterminant quelque s'accorde avec le nom qui le suit :
Quelques défauts qu'il ait, c'est quelqu'un d'honnête.
Quelques difficultés que j'aie rencontrées, elle m'a toujours soutenu.
Lorsqu'il est employé avec un seul ou un , ou qu'il apparaît devant un , quelque est alors un adverbe et il est invariable :
J'ai couru quelque trois kilomètres. (= environ trois kilomètres)
Quelque rusées qu'elles soient, elles n'arriveront pas à leurs fins.
Quelque doucement qu'elle ait parlé, elle l'a réveillé.

tel (déterminant indéfini)

Emploi

Le déterminant indéfini exprime une chose précise mais qu'on ne nomme pas :
Il me faut telle quantité d'œufs pour faire ce gâteau.
Nous avons rendez-vous tel jour, à telle heure.
Tel peut être aussi un . Il exprime alors la comparaison et peut être suivi de que (+ nom, pronom ou verbe à l'indicatif) :
Il a filé telle une flèche.
J'ai besoin d'une personne telle que vous.
Telle que je la connais, elle restera discrète.
Il peut aussi exprimer l'intensité, et être suivi d'une subordonnée de conséquence :
Qui pourrait commettre un tel crime ?
J'ai eu une telle peur que je me suis enfui sans me retourner.
Tel peut être aussi un pronom :
Tel est pris, qui croyait prendre. (proverbe)

Accord

Tel s'accorde en genre et en nombre avec le nom qu'il détermine :
Nous nous sommes donné rendez-vous tel jour, à telle heure.
Pour nous reconnaître, nous devrons porter tels vêtements, telles tenues.
Avec tel et tel, le verbe s'accorde au pluriel, mais le nom reste au singulier :
Si tel et tel projet échouaient, nous serions en faillite.
Avec tel ou tel, le nom et le verbe sont tous deux au singulier :
Si tel ou tel projet échouait, il faudrait trouver de nouveaux financements.
Tel et tel et tel ou tel s'emploient le plus souvent au singulier, mais on peut les employer au pluriel si le sens le nécessite ; le verbe est alors toujours au pluriel :
Telles et telles personnes pourraient former une équipe.

tout (déterminant indéfini)

Au singulier et suivi d'un nom sans article, le déterminant indéfini signifie chaque, n'importe quel :
Tout délit sera puni.
Nous récompenserons toute personne qui nous fournira des informations.
Combiné avec un autre déterminant, il exprime la totalité :
toute la farine, tous les œufs
Au pluriel, le déterminant indéfini tout s'emploie avec un autre déterminant et a le sens de « chaque », « l'ensemble de » :
Tous les hivers, nous partons à la montagne.
J'ai perdu toutes mes données.
Dans les locutions tout feu tout flamme, tout yeux tout oreilles et tout ouïe, on écrit toujours tout.
Lorsqu'il y a plusieurs sujets précédés de tout, le verbe s'accorde uniquement avec le dernier sujet :
Tout usager, tout employé est tenu de respecter le règlement.
Tout peut être aussi :
  • un  ; il est alors invariable, sauf devant un adjectif féminin commençant par une consonne ou un h aspiré (il s'accorde alors en genre et en nombre avec cet adjectif) :
    Elle est tout étonnée.
    De toutes jeunes filles
  • un  :
    Tout est bon à prendre.
    Une fois pour toutes
  • plus rarement, un  :
    Le tout, c'est de commencer.
Grammaire
Classes grammaticales
Qu'est-ce qu'une classe grammaticale ?
Accords
Qu'est-ce que l'accord ?
Orthographe
Qu'est-ce que l'orthographe ?
Tréma
Cédille
Tilde
Ligature
Apostrophe
Toponymes
Lexique
Qu'est-ce que le lexique ?
Gallicismes
Typographie
Qu'est-ce que la typographie ?
Conventions typographiques par thèmes
académie : majuscule ou minuscule ? accord : majuscule ou minuscule ? Adresses, arrondissements : règles typographiques Allégorie et personnification : majuscule ou minuscule ? alliance : règles typographiques Armée : règles typographiques Astres : majuscule ou minuscule ? banque, crédit : majuscule ou minuscule ? bible, coran, torah : règles typographiques bibliothèque : majuscule ou minuscule ? Botanique, zoologie : majuscule ou minuscule ? bourse : majuscule ou minuscule ? Calendrier républicain : règles typographiques code : majuscule ou minuscule ? concile, conférence, congrès, entretien : majuscule ou minuscule ? constitution : majuscule ou minuscule ? Courant artistique : majuscule ou minuscule ? Religions, doctrines, courants : majuscule ou minuscule ? couronne : majuscule ou minuscule ? Dieux et divinités : majuscule ou minuscule ? église : majuscule ou minuscule ? Enseignes commerciales et maisons de commerce : règles typographiques Époques historiques : majuscule ou minuscule ? École, collège, institut et autres établissements d'enseignement : majuscule ou minuscule ? état : majuscule ou minuscule ? Événements historiques : majuscule ou minuscule ? Fêtes civiles et religieuses : majuscule ou minuscule ? Noms de fromages : majuscule ou minuscule ? guerre et bataille : majuscule ou minuscule ? loi, édit, ordonnance : majuscule ou minuscule ? Manifestations culturelles, commerciales : majuscule ou minuscule ? Manifestations sportives : majuscule ou minuscule ? Marques déposées : usage de la majuscule Médailles, distinctions, récompenses : majuscule ou minuscule ? Madame, mademoiselle, monsieur : majuscule ou minuscule ? Monuments et constructions : majuscule ou minuscule ? musée, muséum, galerie : majuscule ou minuscule ? Noms géographiques : règles typographiques Ordres civils, militaires, religieux : majuscule ou minuscule ? Organisme d'État et administration publique : majuscule ou minuscule ? Partis politiques et adhérents : majuscule ou minuscule ? Noms à particule : règles typographiques Périodes géologiques : majuscule ou minuscule ? Noms de peuples : règles typographiques Points cardinaux : majuscule ou minuscule ? Régime politique : majuscule ou minuscule ? saint : règles typographiques société, établissement, compagnie, association... : majuscule ou minuscule ? Styles artistiques : majuscule ou minuscule ? Surnoms historiques ou légendaires : majuscule ou minuscule ? Titres d'œuvres, de journaux, de magazines : règles typographiques Titres et fonctions : majuscule ou minuscule ? Noms de véhicules : règles typographiques Noms de vins : règles typographiques
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024