Conjonctions de coordination

Qu'est-ce qu'une conjonction de coordination ?

Les conjonctions de coordination, dites aussi copulatives, relient des éléments de même fonction.
Les conjonctions de coordination proprement dites sont et, car, donc, mais, ni, or et ou.
La phrase Mais où est donc Ornicar ? contient, à l'oral, toutes ces conjonctions (mais, ou, et, donc, or, ni, car). Attention toutefois à l'orthographe qui diffère !
De nombreux adverbes (dits adverbes de liaison) et locutions peuvent jouer le rôle de coordonnants et certaines grammaires les classent parmi les conjonctions de coordination. Par exemple :
à savoir, au contraire, ainsi, alors, aussi, bref, c'est-à-dire, c'est pourquoi, cependant, d'ailleurs, de plus, du moins, du reste, en effet, en outre, en somme, en revanche, enfin, ensuite, id est, même, néanmoins, non seulement… mais encore, par conséquent, par suite, partant, pourtant, puis, seulement, sinon, soit… soit, tantôt, toutefois

Emplois des conjonctions de coordination

Une conjonction de coordination peut relier :
  • deux mots ou deux groupes de mots de même fonction :
    Mon mari et moi allons souvent au restaurant. (fonction sujet)
    J'ai invité Julia et sa sœur. (fonction complément d'objet direct)
    Il est petit mais très costaud. (fonction attribut)
  • deux phrases ou deux propositions de même fonction :
    Il n'a pas aimé son discours mais elle ne lui en a pas voulu. (propositions indépendantes)
    J'espère qu'il fera chaud et qu'il ne pleuvra pas. (propositions subordonnées complétives)
Deux termes coordonnés peuvent avoir un complément commun :
Je vends ou donne mes vieux livres.
On peut employer certaines conjonctions de coordination dans des constructions symétriques :
Il ne mange ni viande ni poisson.
Ou c'est lui ou c'est moi.
Il est incorrect de coordonner des éléments de fonctions différentes :
*Il a fait beau et pendant tout l'été. (proposition indépendante et complément circonstanciel de temps)
*J'irai en Chine quand j'aurai assez d'argent et afin de voir la Grande Muraille. (complément circonstanciel de temps et complément circonstanciel de but)
Bien maîtrisé, ce type de coordination peut toutefois être utilisé pour provoquer un effet de style.

Sens des conjonctions de coordination

Les conjonctions de coordination peuvent marquer :
  • l'union : et
    Louise et Stéphane sont venus.
    J'ai acheté du pain et du fromage.
    Elle est sortie et elle a marché plusieurs heures.
  • l'alternative : ou, ou bien, ou… ou, soit… soit, tantôt… tantôt
    C'est fromage ou dessert.
    Il m'a dit qu'il m'écrirait ou qu'il me téléphonerait.
  • la négation : ni
    Ni lui ni elle n'étaient présents.
    Il ne fume ni ne boit.
  • l'opposition : mais, or
    Elle est sévère mais juste.
    Vous croyez avoir raison, or vous n'avez rien prouvé.
  • la causalité : car
    Nous irons très vite, car nous avons peu de temps.
  • la conséquence : donc
    Je l'ai promis, donc je le ferai.
Une même conjonction de coordination peut exprimer des nuances de sens différentes. Par exemple, mais peut introduire :
  • une opposition :
    Ce n'est pas ma faute, mais la tienne !
  • une précision :
    Il n'est pas beau, mais il a du charme.
  • une objection :
    D'accord, mais à une condition.

emploi de ni

Ni est presque toujours accompagné de ne :
Je ne connais ni Antoine, ni Simon.
Il s'emploie sans ne :
  • dans les propositions sans verbe :
    Quand viendrez-vous ? — Ni ce soir ni demain.
  • après sans ou sans que :
    Je bois mon thé sans sucre ni lait.
    Il n'y a pas un jour sans qu'il pleurniche ni se plaigne.
  • avec un comparatif d'égalité :
    Patience et longueur de tempsplus que force ni que rage. (La Fontaine)
Contrairement à ou et et, ni est généralement repris devant chacun des termes :
Il n'est ni beau, ni drôle, ni intelligent.
Ni n'est pas répété :
  • lorsqu'il est précédé d'un autre élément de négation (sans, jamais, pas, rien…) :
    Ils sont arrivés sans tambour ni trompette.
    Elle n'a jamais vu la mer ni l'océan.
    Je ne crois pas qu'on le reverra ni qu'on en entendra parler.
    Nous n'avons rien vu ni entendu.
  • lorsqu'il coordonne deux propositions négatives :
    Je ne ris ni ne pleure.
L'emploi de ni seul dans les autres cas appartient au registre littéraire :
Les critiques ni les obstacles ne l'arrêteront.
Les éléments séparés par ni doivent être séparés par une virgule s'ils sont plus de deux :
Il n'est ni beau, ni drôle, ni intelligent.
mais :
Il n'est ni beau ni intelligent. (seulement deux éléments)
Grammaire
Classes grammaticales
Accords
Orthographe
Le mot du jour Touché ! Touché !

Contact, tact, tactile, toucher : ces mots viennent du latin tangere, « toucher ». C’est ce contact qui est au cœur de nos pratiques sociales : la poignée de main, la bise, l’accolade, le câlin.

Aurore Vincenti 05/05/2020