Email catcher
Lexique | Morphologie | Préfixes

Préfixes

Qu'est-ce qu'un préfixe ?

Un est un élément de formation de mots. Il précède un mot ou un radical, auquel il est soit soudé, soit relié par un , pour former un . Les préfixes appartiennent, avec les , à la catégorie des .
La plupart des préfixes sont des éléments qui n'ont pas d'existence autonome :
asocial, covoiturage, faire, illimité, redire
Mais certains préfixes sont des mots à part entière : la plupart d'entre eux sont des  :
avant‑ : , rentrer avant la nuit
contre‑ : , nager contre le courant
entre‑ : , une soirée entre amis
sous‑ : , passer sous un pont
sur‑ : , habiter sur une colline
Les autres sont devenus des à part entière : on dit qu'ils se sont . La lexicalisation des préfixes se fait souvent par ou par troncation des mots :
ex‑ : ex-mari, mon
extra‑ : extrafrais, faire des
ultra‑ : ultrachic, faire partie des
Plusieurs préfixes peuvent se succéder dans un mot :
in‑ et sur‑ dans
anti‑ et rétro‑ dans
Beaucoup d'éléments fonctionnant comme des préfixes viennent de mots ou  :
archi‑ (du grec arkhi‑ « en chef, premier ») : archiconnu
auto‑ (du grec autos « soi-même, lui-même ») :
extra‑ (du latin extra « dehors, hors de ») :
inter‑ (du latin inter « entre ») :
super‑ (du latin super « sur, au-dessus ») :
télé‑ (du grec têle « loin, au loin ») :
ultra‑ (du latin ultra « au-delà ») : ultraconfidentiel

Préfixes : variantes graphiques

Certains préfixes présentent des variantes graphiques selon le mot auquel ils s'accolent.
La consonne finale du préfixe peut disparaître :
sous + → 
La consonne initiale du ou du mot est régulièrement (mais pas systématiquement) doublée, ce qui permet d'éviter les prononciations erronées :
a‑ + → 
re‑ + → 
mais re‑ + →  et non ressaler
Un peut être introduit sur la voyelle initiale pour éviter une prononciation erronée :
co‑ + → 
Le tableau suivant présente les principales variantes graphiques des préfixes courants :
préfixesignificationvariante graphique
a- (ex. : , ...) négation an- (devant voyelle : , ...)
a- (ex. : , ...) direction, but ac-, ad-, af-, ag-, an-, ar-, as-, at-
in- (ex. : , ...) négatif ou locatif ill- (devant l : ), im- (devant b, m, p : );, ir- (devant r : )
re- (ex. : , ...) retour, répétition r- (devant voyelle : , ...)
Ces variations rendent l'identification des préfixes malaisée. Par exemple dans , il faut reconnaître une variante du préfixe anté‑ et non le préfixe anti‑.

Préfixes : trait d'union ou non ?

Certains préfixes sont soudés à leur radical (c'est-à-dire qu'ils lui sont accolés directement, sans trait d'union ni espace), d'autres lui sont liés par un . De manière générale, l'usage tend à faire disparaître le trait d'union.
Le trait d'union est toutefois systématiquement maintenu entre deux voyelles, lorsque cela pourrait provoquer des erreurs de lecture :
On écrit donc , la forme *autoimmun pouvant se lire [otwa(m)mœ̃].
Il n'y a a priori pas d'inconvénient à faire voisiner deux lettres identiques : Il est cependant préférable d'utiliser le trait d'union lorsque deux i se suivent, pour éviter qu'à l'écrit ils ne soient pris pour un u avec tréma.
La soudure des préfixes pose parfois des problèmes de transcription de l'oral.
Ainsi dans [ʀəsyʀʒiʀ], les deux s transcrivent bien le son [s], mais dans le système général de la langue, ils indiquent aussi la prononciation [e] ou [ε] du e précédent ( [desɛʀviʀ], [ʀydɛs]).
En appliquant le système général, ressurgir devrait être prononcé [ʀesyʀʒiʀ].
Les préconisent la soudure avec le radical des préfixes extra‑, infra‑, intra‑ et ultra‑, des entr(e) et contr(e) (considérées comme préfixes), et plus généralement de tous les mots dérivés ou composés comportant un trait d'union, excepté lorsque cela pourrait poser des problèmes de lecture ou de prononciation, ou lorsque le trait d'union exprime une coordination entre deux noms géographiques :
Ainsi on écrira , , , ,
mais italo-français, , , auto-immunité
Elles vont en cela dans le sens de l'usage, à quelques exceptions près. Ainsi par exemple contrappel ou contrerévolution ont encore du mal à s'imposer face aux graphies traditionnelles et .

Préfixes : fonction et sens

Contrairement aux suffixes, les préfixes ne changent pas la nature grammaticale des mots auxquels ils sont joints ; ils n'en changent que la signification :
adjectif : → 
verbe : → 
nom : → 
adverbe : → 
Les préfixes peuvent exprimer des notions très variées, parmi lesquelles :
  • l'absence, la privation :
    apesanteur ; régulation ; ébarber ; infondé
  • l'opposition :
    anticorps, anticonstitutionnellement ; non-agression
  • la négation :
    infortune, immodéré
  • la répétition :
    refaire, itérer
  • la multiplication :
    bicéphale ; trithérapie ; multifonctions ; pluriannuel
  • l'anticipation :
    prédire, préretraite
  • l'intensité :
    coupage, verser ; extraplat
  • l'excès :
    ultraconservateur
  • la continuation :
    pourchasser, poursuivre
  • la péjoration :
    mésestimer, dire
Grammaire
Classes grammaticales
Qu'est-ce qu'une classe grammaticale ?
Accords
Qu'est-ce que l'accord ?
Orthographe
Qu'est-ce que l'orthographe ?
Tréma
Cédille
Tilde
Ligature
Apostrophe
Toponymes
Lexique
Qu'est-ce que le lexique ?
Gallicismes
Typographie
Qu'est-ce que la typographie ?
Conventions typographiques par thèmes
académie : majuscule ou minuscule ? accord : majuscule ou minuscule ? Adresses, arrondissements : règles typographiques Allégorie et personnification : majuscule ou minuscule ? alliance : règles typographiques Armée : règles typographiques Astres : majuscule ou minuscule ? banque, crédit : majuscule ou minuscule ? bible, coran, torah : règles typographiques bibliothèque : majuscule ou minuscule ? Botanique, zoologie : majuscule ou minuscule ? bourse : majuscule ou minuscule ? Calendrier républicain : règles typographiques code : majuscule ou minuscule ? concile, conférence, congrès, entretien : majuscule ou minuscule ? constitution : majuscule ou minuscule ? Courant artistique : majuscule ou minuscule ? Religions, doctrines, courants : majuscule ou minuscule ? couronne : majuscule ou minuscule ? Dieux et divinités : majuscule ou minuscule ? église : majuscule ou minuscule ? Enseignes commerciales et maisons de commerce : règles typographiques Époques historiques : majuscule ou minuscule ? École, collège, institut et autres établissements d'enseignement : majuscule ou minuscule ? état : majuscule ou minuscule ? Événements historiques : majuscule ou minuscule ? Fêtes civiles et religieuses : majuscule ou minuscule ? Noms de fromages : majuscule ou minuscule ? guerre et bataille : majuscule ou minuscule ? loi, édit, ordonnance : majuscule ou minuscule ? Manifestations culturelles, commerciales : majuscule ou minuscule ? Manifestations sportives : majuscule ou minuscule ? Marques déposées : usage de la majuscule Médailles, distinctions, récompenses : majuscule ou minuscule ? Madame, mademoiselle, monsieur : majuscule ou minuscule ? Monuments et constructions : majuscule ou minuscule ? musée, muséum, galerie : majuscule ou minuscule ? Noms géographiques : règles typographiques Ordres civils, militaires, religieux : majuscule ou minuscule ? Organisme d'État et administration publique : majuscule ou minuscule ? Partis politiques et adhérents : majuscule ou minuscule ? Noms à particule : règles typographiques Périodes géologiques : majuscule ou minuscule ? Noms de peuples : règles typographiques Points cardinaux : majuscule ou minuscule ? Régime politique : majuscule ou minuscule ? saint : règles typographiques société, établissement, compagnie, association... : majuscule ou minuscule ? Styles artistiques : majuscule ou minuscule ? Surnoms historiques ou légendaires : majuscule ou minuscule ? Titres d'œuvres, de journaux, de magazines : règles typographiques Titres et fonctions : majuscule ou minuscule ? Noms de véhicules : règles typographiques Noms de vins : règles typographiques
Jeux Connaissez-vous bien les créatures imaginaires ? Connaissez-vous bien les créatures imaginaires ?

Testez-vous en répondant à ces trois questions.

10/02/2024